Chi, Tome 3 : Une vie de chat ; Konami Kanata

1581308558737_IMG_20200210_080125-01

Titre: Chi, une vie de chat

Auteur: Konami Kanata

Editions: Glenat

Genre: Manga

Année de sortie: 2011

Nombre de pages: 160

Résumé: Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça: découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement…la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

Mon avis: Une lecture douce. Avant de reprendre la lecture du roman que j’ai choisi, j’avais envie de lire ce petit manga. Je ne sais pas pour vous mais parfois j’ai besoin d’une petite lecture, douce et attendrissante. C’est exactement ce que je ressens en lisant Chi, une vie de chat.

Dans ce Tome 3 Chi est un peu plus téméraire et part à la découverte du monde. On retrouve, comme dans le tome 2, son ami « le chat ours » comme l’appelle sa famille. Chi va se lier d’amitié avec lui: une belle leçon pour chacun des lecteurs de ce manga. Elle découvre également des invités et notamment d’autres enfants.

A la fin du manga il y a un tuto avec des conseils pour apprendre à dessiner Chi, je trouve ça super chouette. 🙂

Entre la découverte du monde à travers les yeux de Chi et les soucis auxquels doivent faire face les parents de cette famille on ne s’ennuie pas. J’ai hâte de lire le tome 4 ! Dommage, il n’est pas dans ma bibliothèque, ce sera l’un de mes prochains achats.

C’est toujours un régal de suivre les aventures de cette famille et ce petit chaton, une lecture doudou que je conseille.

A propos de l’auteur:

Konami-Kanata

Konami Kanata est une mangaka japonaise née à Nagano. Les œuvres de Kanata racontent la vie de chats d’appartement. Ses deux séries les plus connues sont : Fuku Fuku Funya~n et Chi’s Sweet Home. Kanata publie son premier manga, Buchi Neko Jam Jam, en 1982 dans le magazine « Nakayoshi » extra edition (édité par Kodansha). Il s’agit déjà d’une histoire de chat. Elle commence à travailler sur les aventures de Fuku-Fuku, un gros chat paresseux, en 1986. La série, Fuku Fuku Funya~n, rencontre un bon succès. Elle est publiée de 1988 à 1994 dans le magazine Me (Kodansha) puis dans le magazine BE_LOVE (Kodansha) de 1994 jusqu’à la fin de la série en 2004. Kanata travaille ensuite sur la série Chi’s Sweet Home qui raconte les aventures de Chi, petite chatte qui a perdu sa mère et qui est adoptée par une famille. Le premier tome paraît en 2004 dans Weekly Morning. Le succès est au rendez-vous et le manga est adapté en anime par Madhouse.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

Chi, Tome 2: Une vie de chat – Konami Kanata

IMG_20200203_140458-01

Auteur: Konami Kanata

Editions: Glenat

Genre: Manga

Année de sortie: 2011

Nombre de pages: 160

Résumé: Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça: découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement…la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

Mon avis: Une lecture attendrissante. C’est toujours un plaisir de retrouver ce petit chaton plein de vie. Elle découvre la vie, les endroits confortables pour dormir, le lait, la verdure…

On s’attache à Chi et sa famille et, dans ce tome elle va faire la rencontre d’un autre chat: un chat ours comme l’appelle sa famille.

En plus, et pour bien terminer ce second tome il y a un interview de l’auteure à la fin du manga: on y découvre les détails de la création du manga ! C’est un régal du début à la fin et cette interview apporte un vrai plus.

Je me rends compte que j’aime lire un manga ou une BD entre chaque roman… Une petite lecture de ce genre qui fait du bien. 

Konami-KanataA propos de l’auteur:

Konami Kanata est une mangaka japonaise née à Nagano. Les œuvres de Kanata racontent la vie de chats d’appartement. Ses deux séries les plus connues sont : Fuku Fuku Funya~n et Chi’s Sweet Home. Kanata publie son premier manga, Buchi Neko Jam Jam, en 1982 dans le magazine « Nakayoshi » extra edition (édité par Kodansha). Il s’agit déjà d’une histoire de chat. Elle commence à travailler sur les aventures de Fuku-Fuku, un gros chat paresseux, en 1986. La série, Fuku Fuku Funya~n, rencontre un bon succès. Elle est publiée de 1988 à 1994 dans le magazine Me (Kodansha) puis dans le magazine BE_LOVE (Kodansha) de 1994 jusqu’à la fin de la série en 2004. Kanata travaille ensuite sur la série Chi’s Sweet Home qui raconte les aventures de Chi, petite chatte qui a perdu sa mère et qui est adoptée par une famille. Le premier tome paraît en 2004 dans Weekly Morning. Le succès est au rendez-vous et le manga est adapté en anime par Madhouse.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5

glenat

Site des éditions Glénat

Rose givrée ; Cathy Cassidy

IMG_20200203_165722-02

Titre: Rose givrée

Auteur: Cathy Cassidy

Editions: Nathan

Genre: Jeunesse

Année de sortie: 2017

Nombre de pages: 264

Résumé: Jude, 13 ans, rêve d’une vie discrète et sans ennuis, ce qui est très difficile quand on a une famille comme la sienne : un peu givrée et très embarrassante.
Son père est capable de débarquer à une réunion parents-profs déguisé en Elvis Presley, et sa mère perd régulièrement les pédales. Alors, de peur que tout ça ne se sache, Jude refuse de laisser quiconque entrer dans sa vie, en particulier Carter, ce garçon qui s’évertue à être gentil avec elle.
Mais quand la situation déraille vraiment, Jude découvre que rien ne vaut l’aide de ceux qui vous aiment, et que même son cœur de glace est capable de fondre…

Mon avis: Un roman poignant. Ce livre me fait de l’oel depuis un bon moment: sa couverture m’attire, je la trouve tellement jolie. Je ne m’attendais pas à ça en l’ouvrant ! Au début je ne comprenais pas le comportement de Jude vis à vis de Kévin Carter. Dans mes souvenirs, à 13 ans je ne faisais pas attention aux garçons…

Au fur et à mesure de ma lecture j’ai compris. J’ai mis de côté mes préjugés et j’ai appris à connaître cette jeune fille de 13ans au fil des pages. On découvre une jeune fille sensible et intelligente et pour qui les garçons sont loin d’être sa priorité. Jude est sensible, douce, intelligente et accorde beaucoup d’importance à sa famille.

J’étais à la fois surprise et heureuse de voir le rôle que joue Kévin Carter dans cette histoire. Au delà de tout ça je me suis aperçue de la portée de ce livre. Pour moi ce n’est pas seulement un roman jeunesse: c’est un roman poignant à lire à tout âge.

Cathy Cassidy aborde avec tact des sujets importants comme l’adolescence, l’alcoolisme et la maladie d’Alzheimer. Des sujets d’actualités dont les jeunes doivent prendre conscience. Je suis touchée par cette famille et par la ténacité de la jeune ado Jude.

Je suis impressionnée par la force qu’à cette auteure: aborder des sujets aussi importants avec une plume fluide et qui rend addict à ce petit livre. Je comprends l’engouement autour de chaque roman de cette auteure chaque fois que j’en ouvre un.

Ado ou pas, n’hésitez pas à lire ce roman qui est une leçon pour chacun de nous. 

A propos de l’auteure:

cathy cassidyCathy Cassidy est née en 1962 à Coventry. Elle a écrit son premier livre à l’âge de huit ou neuf ans, pour son petit frère, et elle ne s’est par arrêtée depuis.

Elle a souvent entendu dire que le mieux, c’est d’écrire ce qu’on aime. Comme il n’y a pas grand-chose qu’elle aime plus que le chocolat… ce sujet lui a longtemps trotté dans la tête. Puis, quand une amie lui a parlé de sa mère qui avait travaillé dans une fabrique de chocolat, l’idée de la série « Les filles au chocolat » est née !

Cathy Cassidy vit en Grande Bretagne avec sa famille. Elle a exercé beaucoup de métiers, mais celui d’écrivain est de loin son préféré, car c’est le seul qui lui donne une bonne excuse pour rêver.

NOTE : ⭐⭐⭐⭐⭐/5editions nathan

Site des éditions Nathan